03/02/2013

Compétences en littératie médiatique mobilisées lors de la création d'une chronique radio

           On en parle, on le cite ... Pierre Fastrez, chercheur qualifié FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique) à l’UCL (Université Catholique de Louvain) est intervenu au séminaire du Groupe de Recherche sur la Culture et la Didactique de l’information (GRCDI) en septembre 2012. Son intervention "Translittératie et compétences médiatiques "  présente le concept de littératie médiatique qu'il distingue de la translittératie.
              En lisant l'article, j'ai été curieuse de réfléchir aux compétences en littératie médiatique développées par l'éducation au média radio et plus précisément par la création d'une chronique radio par des élèves. D'ailleurs, Pierre Fastrez aborde la radio dans le seul exemple qu'il donne (3.4)

              Tout d'abord, voici les définitions de Pierre Fastrez:
Littératie médiatique : "ensemble des compétences caractérisant l'individu capable d'évoluer de façon critique et créative, autonome et socialisée dans l'environnement médiatique contemporain."
Les compétences mobilisées : "savoir effectuer un certains nombres de tâches (lecture, écriture, navigation, organisation) sur un certain nombre d'objets médiatiques (informationnels, techniques et sociaux)."  Un diaporama datant de 2010 permet de visualiser un schéma des domaines de compétences ainsi que des trois dimensions de la littératie médiatique.

Rappel de la translittératie :  habiletés  de lire, écrire et d’interagir par le biais d'une variété de plateformes, d'outils et de moyens de communication qui sont les médias (l'écriture, l'empreinte, la TV, la radio et le film, aux réseaux sociaux numériques) (Thomas, 2007).

Concrètement, en reprenant les "dimensions" du média d'après Pierre Fastrez, le média radio est : 
  • un objet informationnel : traitement de l'information en fonction des auditeurs ciblés
  • issu d'un processus de productions techniques : enregistrement, montage, traitement du son, diffusion
  • un objet social : la radio a pour objectif d'informer des auditeurs, un rôle de communication sociale de proximité ainsi que de démocratisation de la culture.

Selon Pierre Fastrez, l'élève va mobiliser des compétences dans quatre domaines : 
  • lire
  • écrire
  • naviguer
  • organiser

J'ai imaginé un projet simple de création de chronique radio par des élèves, allant de la recherche d'informations jusqu'à l'enregistrement du fichier MP3 sur le disque dur.
  • recherche d'informations (naviguer)
  • écriture de l'article (écrire) : la chronique étant un article lu à voix haute
  • écoute d'une chronique radio pour en comprendre les codes (lire)
  • écriture pour l'oral (écrire)
  • lecture à voix haute (lire)
  • enregistrement sonore (écrire)
  • montage (organiser et lire. J'ai écrit "savoir lire un signal sonore" car monter avec un logiciel sonore, c'est de la lecture, qu'elle soit visuelle ou auditive. De plus, il n'est pas toujours nécessaire d'entendre le son pour le repérer, il suffit de regarder (lire) les amplitudes de modulation du signal pour voir où sont les respirations, silences ... )
  • enregistrement de la piste sonore en MP3 (écrire)
Tableau de compétences en littératie médiatique mobilisées selon les dimensions du média radio :
(Ceci étant mon premier tableau selon P.Fastrez, il y a peut-être des erreurs. De plus, cet article ainsi que le tableau ont été rédigés dans des conditions extrêmes avec un enfant de 3 ans qui maîtrisent ses cordes vocales à la perfection ! )

              Je constate que les quatre domaines de compétences en littératie médiatique sont développées et/ou mobilisées, et ceci pour les trois objets que peut être la radio.
        Ces compétences en littératie médiatique mobilisées pour ce type de projet sont également transférables lors de pratiques d'autres médias (translittératie) ainsi que dans la vie courante, soit en tant qu'élève (milieu scolaire) soit en tant que citoyen vivant et participant à la vie de la Cité :
(j'inclus les réseaux sociaux dans les médias en ligne)


             J'étais curieuse du résultat car l'éducation au média radio est souvent "boudé".  Par ces deux tableaux, elle me semble complète (est-ce le bon terme ?) et surtout utile aux futurs citoyens que seront les élèves. Je le découvre à la fois étonnée et emballée.
Savoir s'exprimer à l'oral, savoir adapter son discours à la personne qui écoute, savoir produire une information exhaustive qui répond à un besoin spécifique, sont des compétences utiles tout au long de la vie et qui sortent du cadre scolaire. 

Cela semble tellement évident, finalement.

Si vous souhaitez avoir un autre exemple de réflexion sur les compétences en littératie médiatique mobilisées lors de la pratique d'un autre média,  voici un article à lire de LN Mulot Etude d'un agrégateur comme objet de litteratie médiatique.
Elle propose une réflexion sur les tâches médiatiques  liées  à la pratique de l'agrégateur Google Actualités. Cet article est également paru sur Médiadoc n°9 de décembre 2012.  Sa réflexion a été un appui important pour la création de ce billet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire