13/04/2014

Transformer une production locale et éphémère en production médiatique et durable

             Il s'agit là d'un projet qui s'est étalé sur 2 mois (avec vacances de février comprises) réalisé avec la professeure de lettres et sa classe de 6°. Ce projet a permis aux élèves (binômes) de créer trois productions : une cartoline, un dialogue lu à voix haute, une chronique radio. Ces trois productions sont en fait quatre :
  • Deux productions locales et éphémères : cartolines pour une exposition au sein du collège, un dialogue lu à voix haute devant la classe
  • Une production médiatique éphémère : la chronique diffusée en radio (R d'Autan)
  • Une production médiatique durable : la chronique radio podcastée sur le Web
D'une cartoline (grande feuille cartonnée 50 x 70 cm), leur production s'est transformée en un dialogue lu à voix haute devant la classe puis en chronique radio qui sera diffusée à la radio R d'Autan, elle-même podcastée sur le Web. La production podcast/chronique a justifié le passage de la cartoline au dialogue lu à voix haute et d'assurer à celui-ci une pérennité sur le Web
La chronique radio et le podcast sont une seule et même production puisque le podcast est le fichier MP3 de la chronique radio publié sur le Web.


Objectifs EMI :
  • savoir rechercher des informations (textes, images) sur support papier et support numérique
  • savoir utiliser un traitement de texte, savoit mettre en page dans un objectif précis
  • savoir structurer l'information dans l'espace (cartoline)
  • savoir écrire pour lire à voix haute
  • savoir lire à voix haute pour la radio
  • savoir réinvestir des compétences médiatiques travaillées dans un autre cours
  • savoir prendre en compte le destinataire de l'information pour chaque production : le lecteur puis l'auditeur


Activité 1  : Recherche d'information
Création des groupes, distribution des sujets et du carnet de bord.
Les élèves effectuent leur recherche dans les sites Web et les ouvrages documentaires du CDI. Cette recherche s'effectue à la maison et au collège. Le résultat de la recherche est mis au propre sur traitement de texte avec ajouts d'illustrations. La mise en page doit être réfléchie pour faciliter la création d'une cartoline (police lisible). 

Activité 2 : Création de la cartoline.

Activité 3 : Création des dialogues avec questions
Les élèves doivent transformer les informations proposées sur la cartoline sous forme de dialogues. Les élèves doivent donc résumer certains paragraphes, en reformuler d'autres. La re-écriture prend en compte l'utilisation de phrases courtes afin de faciliter la compréhension des auditeurs. Elle permet également la distanciation de l'élève face à ses informations. Certains groupes se sont rendus compte qu'ils avaient en fait très peu de choses à dire, voire même des hors-sujets.

Activité 4 : Lecture des dialogues devant la classe avec présentation des cartolines.
Chaque binôme présente sa cartoline et lit son dialogue. Les élèves de la classe doivent noter les points importants à retenir et formuler une ou deux questions qui seront à poser aux autres élèves de 6° lorsque ceux-ci iront voir l'exposition des cartolines avec leur enseignant de lettres respectif.
L'évaluation porte sur les cartolines (présentation, contenu) ainsi que sur la prestation orale des élèves et la pertinence des informations communiquées.

Activité 5 : Enregistrement des dialogues pour la radio (deux heures)
La lecture doit être vivante pour ne pas ennuyer les auditeurs de la radio.
Création des éléments verbaux de l'habillage antenne. Cette partie est allée très vite car j'avais déjà fait la séance de l'habillage antenne avec cette classe pour le projet radio en EMI. ( les éléments verbaux : partie 1). La musique est CC.

Production finale : à écouter


Bilan ?

Les productions scolaires sont souvent éphémères. Au mieux, elles persistent l'année scolaire, au pire, le temps d'une semaine ou deux. La publication en ligne, quelle que soit sa forme (podcast, post de blog, page Web, diaporama en ligne, vidéos sur Youtube ...) assure (en plus de multiples compétences liées à la translittératie) une pérennité et une visibilité au travail des élèves. Souvent, nous leur demandons de fournir un effort conséquent sur un moyen ou long terme pour un résultat temporaire, la note, finalement, étant le véritable aboutissement du projet. 
Publier en ligne, ou faire publier en ligne les élèves, permet aux productions d'avoir une durée de vie plus longue que le temps passé à les créer. C'est également une mise en valeur du travail réalisé par les élèves, une preuve de leur engagement et une récompense qui va au-delà du temps et de l'espace scolaire. La production n'est plus locale mais médiatique (donc diffusée vers un large public), n'est plus éphémère mais durable.